Le Joyau, tome 1

7.3.17







Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n'importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d'être formée dans l'optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l'opulence et le luxe, c'est la descendance...
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l'Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l'appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l'étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien... et tâcher de rester en vie. Mais c'est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au coeur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu'ils redoutaient...







Eh oui encore une dystopie ! J’avoue que c’est toujours avec un peu d’appréhension que je commence une nouvelle dystopie car j’ai toujours cette peur de lire sans arrêt la même chose, mais pour l’instant j’ai de la chance car j’ai été très peu déçue :) 
C’est mon papa qui m’a offert ce roman à noël car je l’avais mis dans ma wishlist et il a trouvé la couverture très jolie, et il a totalement raison, elle me fait d’ailleurs beaucoup penser à celles de La Sélection, une saga que j’aime énormément ! 

Tout au long du roman nous suivons Violet qui vient des quartiers pauvres du Marais et qui  va être vendue aux enchères et va devenir la mère porteuse d’une riche famille du Joyau. On retrouve Violet et d’autres filles qui sont coupées de la société, de leurs familles. Elles sont élevées en apprenant à  développer leurs pouvoirs qui sont appelés Augures que je vous laisserai découvrir en lisant le roman. Violet ne pense pas que sa vie dans le Joyau peut être pire que ce qu’elle a déjà pu vivre … 

J’ai énormément apprécié ce premier tome, j’ai trouvé cet univers très intéressant. Dans ce premier tome, l’auteur prend le temps de commencer l’histoire et d’installer son monde, l’univers est assez complexe alors j’ai trouvé ça très bien de ne pas tout nous balancer d’un coup pleins d’informations. 
J’ai adoré apprendre ce que sont les Augures, j’ai trouvé ça très ingénieux de la part de l’auteure, il me tarde d’ailleurs d’en apprendre encore plus !

Ce roman nous révèle beaucoup de cruauté, j’ai été à de nombreuses reprises furax devant ces mots qui s’affichaient devant moi. A un certain moment de l’histoire je n’arrivais même plus à poser mon roman tant j’étais captivée par l’histoire. J’ai eu un peu de mal à m’attacher à Violet, mais également à la romance que j’ai trouvé un peu trop facile. Mais par contre j’ai adoré le personnage de Raven, le personnage de Lucien m’intrigue beaucoup. Quand à la duchesse, pwaaa mais qu’elle pourriture, j’ai adoré la détester !

Il me tarde de découvrir la suite, j’ai trouvé la plume de Amy Ewing très agréable et fluide. 

En conclusion, j’ai passé un agréable moment avec ce roman et cet univers que j’ai trouvé très intéressant ! Il faut maintenant que je me procure la suite :)


2 commentaires:

  1. J'ai trouvé l'univers assez dérangeant moi, mais j'étais captivée par l'histoire alors j'ai lu toute la saga ^^'

    RépondreSupprimer
  2. Il faudrait vraiment que je me penche sur cette saga ^^

    RépondreSupprimer